Le Bichon Maltais et son Standard

oki-square-bandeau-2

Un document de référence pour définir le standard du bichon

Ce texte décrit en détail toutes les caractéristiques physiques et fondamentales  ayant trait au bichon maltais.C’est le document de réference utilisé par les juges en expositions canines. Si le chiot Bichon maltais est originaire du bassin Méditerranée centrale, c’est l’Italie qui en assure le patronage et qui se charge d’apporter des modifications éventuelles à ce texte. Que trouve-t-on dans le standard du bichon maltais ? En premier lieu, apparaissent l’aspect global et le caractère du Bichon Maltais. Ensuite , on découvre la description rigoureuse de sa morphologie déclinée par points particulier : la tête, le corps, les membres etc. Les défauts pouvant affecter la races sont également énoncés dans le standard du bichon maltais truffé de termes techniques.

Un descriptif technique sur le Bichon Nain

le standard FCI n° 65/06.04.1998/F, traduit par le Dr j.-M. Paschoud et le Pr Triquet, présente le Bichon Maltais en ces termes :
Origine: Bassin de la Méditerranée centrale.
Patronage : Italie.
Utilisation : Chien d’agrément et de compagnie.
Classification FCI : Groupe 9 des chiens d’agrément et de compagnie, section  des bichons et apparentés sans epreuve de travail.

Aspect général

Le bichon maltais est de petit format, avec un tronc allongé. Il est couvert de’un poil très long et blanc. Très élégant, ce chien a un port de tête fier et distingué.

Proportion importantes

La longueur du tronc dépasse d’environ 38% la hauteur du garrot. La longueur de la tête est égale aux 6/11 de la hauteur du garrot.

Tête et crâne

Le bichon maltais possède une tête plutôt large, correspondant la moitié de sa longueur. Celle-ci est égale aux 6/11 de la hauteur au garrot. Le crâne est légèrement plus long que le museau ; la largeur bizygomatique est égale à sa longueur et, par conséquent, supérieure à la moitié de la longueur de la tête. Dans le sens sagittal, elle est de forme très légèrement ovoïde. La partie supérieure du crâne est plate, avec une apophyse occipitale très marquée ; les saillies des os du front et les arcades sourcillières sont bien développées ; le sillon frontal, etant peu marqué, est invisible ; les parois laterales sont un peu convexes. Le stop naso-frontale fait un angle de 90 °.

Truffe

La truffe est volumineuse, avec des narines ouvertes, de forme arrondi e et rigoureusement pigmentée de noir.

Museau

Le museau est deux fois moins long que la tête (égale aux 4/11 de la longueur de la tête). L es régions sous-orbitaires sont bien ciselées. Sa hauteur est un peu plus de 20 % inférieure à la longueur. Les faces latérales sont parallèles, mais le museau, vu de face, ne doit pas paraître carré, vu que la face antérieur se raccorde par des courbes  aux faces latérales. Le chanfrein est rectiligne avec des sillons bien marqués dans sa partie centrale.

Lèvres

Vues de face, les lèvres supérieures, à leur jonction, ont la forme d’un arc très ouvert. Elles sont peu développés en hauteur et le repli labial (œillet) de la commissure n’est pas visible.  Les lèvres supérieures s’adaptent parfaitement aux lèvres inférieures, de telle sorte que le profil inférieur du museau est défini par la mandibule. Les bords des lèvres sont rigoureusement pigmentés de noir.

Mâchoires et dent

Les mâchoires sont normalement développées et d’apparence légère, elles s’adaptent parfaitement . La mandibule, dont les branches sont rectilignes, n’est ni proéminente ni fuyante dans sa parie antérieure. Les arcades dentaires s’adaptent parfaitement et les incisives s’articulent en ciseaux . Les dents sont blanches ; la denture est bien développée et complète.

Yeux

Ouverts, d’une expression vive et attentive, de grandeur supérieure à la normale, ils ont une ouverture palpébrale proche du cercle. Les paupières sont bien en contact avec le lobe oculaire qui n’est jamais enfoncé, mais plutôt à fleur de tête, quelque peu saillant. Les yeux sont situés sur un même plan frontal. Vus de face, ils ne doivent pas laisser entrevoir la sclère ; ils sont de couleur ocre foncé ; les bords des paupières sont noirs.

Oreilles

De forme presque triangulaire, leur largueur représente environ 1/3 de leur longueur. Elles sont attachées haut au -dessus de l’arcade zygomatique, peu érectiles, tombantes, et en contact avec les parois latérales du crâne.

Corps

La longueur  du corps, mesurée de pointe de l’épaule à la pointe de la fesse, dépasse de 38% la hauteur au  garrot. La ligne du dessus est rectiligne jusqu’à l’attache de la queue. Le garrot est légèrement sorti de la ligne du dos. La lngueur du dos est d’environ 65 % de la hauteur du garrot. La croupe, dans le prolongement de la ligne dorso-lombaire, est très large er longue ; obliquité esr de 10° sous l’horizontale.

Cou

Bien qu’il soit recouvert d’un poil abondant, la démarcation avec la nuque est bien visible. Le profil supérieur est arqué. Sa longueur est d’environ la moitié de la hauteur au garrot. Il est porté dressé et ne présente pas de peau lâche.

Poitrine

La région sternale est très longue. Le thorax est ample, descendu plus bas que le niveau des coudes, avec des côtes pas très fortement cerclées. Le périmètre  thoracique dépasse de 2/3 la hauteur du garrot.

Queue

Attachée dans la prolongation de la croupe, elle est grosse à sa racine et fine à sa pointe. Sa longueur correspond à environ 60% de la hauteur au garrot. Elle forme une seule grande courbe , dont la pointe retombe entre les hanches en touchant la croupe. On tolère queue recourbées sur un côté du tronc.

Membres

– Membres antérieurs :

Les membres antérieurs sont bien d’aplomb. La longueur de l’épaule représente 1/3 de la hauteur au garrot et son obliquité sous l’horizontale est de 60 à 65 °. Par rapport au plan médian du tronc, elle approche de la verticale. Le bras est plus long que l’épaule, il mesure de 40 à 45 % de la hauteur au garrot . L’obliquité sous l’horizontale est de 70 °. Il est bien appliqué contre le tronc dans ses 2/3 supérieurs, et sa direction longitudinale est presque parallèle au plan médian du tronc. Les coudes sont parallèles au plan médian du tronc. L’avant bras est sec avec peu de muscles, mais avec une ossature plutôt robuste par rapport au format de la race. Il est moins long que le bras et mesure 33 % de la hauteur au garrot. La hauteur, mesurée du sol à la pointe du coude, est égale à environ 55%  de la hauteur au garrot. Le carpe, dans l’axe vertical de l’avant- bras, bien mobile, sans nodosités, est couvert d’un peau fine. Le métacarpe a les mêmes caractéristiques  que le carpe et, du fait de son peu de longueur , est vertical. Le pieds antérieur est rond, avec des doigts bien joints et arqués ; le coussinet central et les tubercules digités sont noirs ; les ongles sont également noirs ou au moins de couleur foncée.

 

– Membres postérieurs :

Vus dans leur ensemble, d’une ossature robuste, ils sont parallèles entre eux et, vus de derrière, verticaux de la pointe des fesses jusqu’au sol. Les cuisses: elles sont pourvues de muscles robustes, leur borde postérieur est convexe. Parallèle au plan médian du tronc., leur direction de haut en bas et d’arrière en avant est quelque peu oblique par rapport à la verticale. Leur longueur approche 40 % de la hauteur au garrot et leur largeur est un peu inférieure à leur longueur.La jambe avec un gouttière peu visible, son obliquité sous l’horizontale, est de 55 % . Elle est légèrement plus longue que la cuisse.

Le jarret : l’angle antérieur du jarret est de 140°.

Métatarse : la distance du sol à la pointe de l’articulation tibio- tarsienne est légèrement supérieure au 1/3 de la hauteur au garrot . Sa longeuru correspond à la hauteur au garrot. Il est parfaitement d’aplomb.

Pieds postèrieur: Rond comme l’antérieur, dont il a toutes les caractéristiques.

Allures

Unies, rasantes, dégagées, avec au trot des foulées courtes et rapides.

Peau

Bien appliquée sur tous le corps, elle est pigmentée de taches sombres et de couleur rouge vineux, spécialement sur le dos. Les bords des paupières, les troisièmes paupières et les bords des lèvres sont noirs?

Robe

– Poil :
Dense, luisant, brillant, tombant lourdement et de texture soyeuse, il est très long sur tous le corps et reste droit sur tout le corps et reste droit sur toute sa longueur sans traces d’ondulations ou boucles. Sur le tronc, il doit dépasser en longueur la hauteur au garrot  et retomber lourdement sur le sol, comme une cape bien posée sur le tronc, dont elle suit le modèle sans s’ouvrir ni former flocons ou mèches. Flocons et mèches sont admis sur les membres antérieurs, du coude jusqu’au pied , et, sur les membres postérieurs, du grasset au pied. Il n’y a pas de sous-poil. Sur la tête, le poil est très long, aussi bien sur le chanfrein, ou il se confond avec celui de la barbe, que sur le crâne, d’où il tombe jusqu’à se confondre avec celui des oreilles. Sur la queue, les poils retombent d’un seul côté du tronc, c’est-à-dire sur le flanc et sur la cuisse, et ils ont une longueur telle qu’ils atteignent le jarret.

 

– Couleur :
Blanc pur ; on admet une teinte ivoire pâle. Des traces de nuance orange pâle, à condition qu’elles donnent l’impression de poils souilliés, sont tolérées.

Taille et poids

– Hauteur au garrot : pour les mâles de 21 à 25 cm ; pour les femelles de 20 à 23 cm.

– Poids : De 3 à 4 kg

Défauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

– Strabisme bilatéral.
– Longueur du tronc dépassant de 43% la hauteur du garrot.

Le standard du bichon maltais en quelque traits

Du standard au nain  le  bichon matlais, détaillé plus haut, on retient les caractéristiques suivantes :

Portrait

Originaire du bassin méditerranéen central, le maltais, encore appelé terrier maltais ou bichon à poils droit, appartient au 9 ème groupe, c’est-à-dire les chiens d’agrément. Il est classé dans la section 1, celle des bichons. Il pèse entre 3 et 4 kg, et mesure entre 21 et 25 cm  pour la femelle. Les bichons maltais se distingue par sa tête large au crâne plat. On remarque sa truffe volumineuse , qui prend beaucoup de place au milieu de sa frimousse. Pour admirer ses yeux de couleur ocre foncé, et le bord des paupières noir, il faudra relever les mèche à l’ide d’une barrette. Ses oreilles tombantes sont attachées haut, lui donnant un air de gai luron. Il a le corps allongé, la poitrine est bien descendue et sa queue forme une seule grande courbe.

Un poil long et soyeux

Son signe distinctif est son poil très long droit sur toute la longueur sans ondulation ou boucles. La fourrure du bichon maltais, d’un blanc pur, est douce et de texture soyeuse. Elle retombe lourdement sur le sol. On tolère chez le prince blanc, une robe ivoire pâle et également des tracs d’orange pâle.

Votre visite vous a été agréable un petit j’aime nous fera un grand plaisir.